Infos

Vous trouverez sur cette page des infos sur des supports médiatiques que j'aime et qui peuvent vous aider à aborder un sujet ou tout simplement vous informer.

J'essaie d'y apporter des "nouvelles fraîches" aussi souvent que possible.

La joie de la tristesse

Ta tristesse ne te dit pas : « s'il te plaît, répare moi, guéris moi ou libère moi ». Elle ne dit pas : « débarrasse-toi de moi, ne me sens plus, prétend que je ne suis pas ici ». Elle ne dit certainement pas : « s'il te plaît, éveille-toi pour que je puisse mourir ».

La tristesse ne vient pas pour te punir pour te révéler quel « raté spirituel » tu es. La tristesse n'est pas signe que tu es sous-développé bien loin de la guérison, de l'éveil, de l'illumination, même de la paix.

La présence de la tristesse n'indique pas que tu fais quelque chose de mal.

La tristesse murmure seulement : « puis-je entrer ? Je suis fatiguée, j'ai grand besoin de me reposer ». Et tu réponds : « mais tristesse, je ne sais pas comment te faire rentrer ! » Et la tristesse répond : « tout va bien tu n'as pas besoin de savoir. Je suis déjà là. »

Et alors nous nous inclinons devant la tristesse, nous reconnaissons comment elle a déjà été autorisée à rentrer, comme il y a suffisamment de place en nous pour la tristesse, que nous ne sommes pas "celui qui est triste" , celui contenu dans la tristesse, mais l'espace pour la tristesse, sa demeure, son salut, son étreinte aimante ; pas en tant que but, mais en tant que notre nature-conscience elle-même, déjà libre.

Ne cherche pas à te guérir de la tristesse ; laisse la tristesse te guérir. Laisse-la te montrer le chemin, si tu l'as oublié. Laisse-la te révéler les mystères de l'amour. Laisse-la te faire te souvenir de ton cœur vaste, de ton refus de te dissocier d'aucune par que ce soit de ton ancien moi, ce plus grand bonheur dans lequel tu dansais dans ta jeunesse. Ta douleur, ton chagrin, tes doutes, tes aspirations, tes pensées craintives : ce ne sont pas des fautes, et ils ne demandent pas à être « guéris ». Ici, maintenant, légèrement, dans les bras aimants et salvateurs de la conscience présente.

Jeff Foster

 

Et si accepter la situation telle qu'elle est, ...Laisser aller ce qui était ... Etait juste ouvrir la porte du bonheur qui ne demande qu'à entrer

La douleur silencieuse

Somatiser signifie transformer une douleur émotionnelle en une douleur physique, peut-être à cause de l'incapacité à exprimer correctement la première.

C'est incapacité à faire coïncider nos mots avec nos émotions et connues en psychologie sous le nom d'alexithymie. Cette incapacité trouve souvent son origine dans un système de communication familiale déficitaire.

Beaucoup de maladies de type psychosomatique nous donnent une piste sur nos besoins non comblés : écoute, empathie, , compréhension, affection...

l est important que cette incapacité soit comprise et traitée comme l'origine d'un problème qui a une fonction : communiquer avec notre corps ce que notre esprit veut exprimer et ce que notre voix est incapable de retranscrire.

Origine psychologique, symptômes physiques réels dans le corps

Que les troubles psychosomatiques aient une origine psychologique ne veut pas dire qu'ils ne se manifestent pas dans des symptômes physiques réels.

Ce sont des symptômes qui sont douloureux, gênant et qui interfèrent dans la vie d'une personne est dans son développement (ex : somatisations tristesse, c'est-à-dire ne communique pas ce que l'on ressent ne communique pas assez et cette sensation se transforme en un mal-être psychologique et physique.)

Quand nous ne communiquons pas, nous pensons implicitement que nous ne sommes pas écoutés. Nous ne comptons pas sur les stratégies sociales pour nous faire comprendre où nous pensons que nous saurons rejeter directement. Dans un monde où on nous dit qu'être fort et la qualité suprême, personne ne peut traîner des chaînes à ses pieds. Beaucoup de gens n'expriment pas leur mal-être car il ne trouve pas les pour, ou tout simplement car on leur a enseigné que le faire les « exposera ». On nous apprend tous types de matières, de disciplines, mais celles de nous connaître émotionnellement et souvent mise de côté.

Et soudain un jour, nous nous sentons paralysés. Nous nous demandons donc provient tant de douleurs et pourquoi notre corps nous donne pas des raisons claires qu'il expliqueraient. Les raisons sont dans l'esprit, mais elles sont anesthésiées. Le résultat de cette idée est assez évidente : nous évitons d'exprimer ce que nous ressentons et quand nous souhaitons nous y pencher, nous ne savons plus pourquoi nous nous sentons mal. Nous souffrons alors d'une amnésie rétrograde qui nous empêche d'arriver à la véritable racine du problème, et de comprendre pourquoi cette douleur est présente et d'où elle vient.

Une fois que les maladies biologiques ont été écartées, les professionnels de santé doivent réussir à comprendre ce que veut dire le corps car la bouche était, incapable d'exprimer la raison pour laquelle le corps souffre.

Mon travail de thérapeute est d'accompagner chaque personne à comprendre ce qui se passe pour elle, à la fois dans son corps, dans son cœur et de relier ces sensations corporelles à ce qu'elle construit avec ses pensées,afin de réunifier le corps le cœur et l'esprit. Je suis intimement convaincue qu'une meilleure connaissance de soi permet de comprendre et de donner un sens à ce que l'on vit et par la même de diminuer les douleurs psychiques et physiques. (texte en partie emprunté au site : nos pensées.fr)

la douleur silencieuse - photo : Anton Yakutovyck

Les émotions

Nos aptitudes a engager des relations affectives et à contenir nos émotions dans les situations de stress se sont structurées dans les premières années de la vie.

Nous avons besoin sans cesse de réguler nos emotions dans nos échanges au quotidien. L’émotion est au coeur du lien social.

Lorsque nous ne parvenons pas à contenir, réguler nos émotions, nous entrons dans des souffrances subjectives et relationnelles (Yves Mairesse) 

 

"La colère est une des émotions fondamentales

Vivre sa colère sainement

article en cours de rédaction

 

Je ne suis pas un âne, je suis un zèbre 

Quand l'enfant ne peut pas s'exprimer par la parole, son corps le fait pour lui. L'enfant précoce est souvent confronté à une forte émotivité, qu'il a du mal à gérer. Il y a un décalage entre le corps et le cerveau. Ce qui peut provoquer des crises et des situations difficiles à vivre pour lui et son entourage. Anne Widehem parle d'impuissance face à une agitation mentale et physique très forte qui peut aller jusqu'à la colère. Elle a écrit un livre destiné aux enfants précoces "je ne suis pas un âne, je suis un zèbre ce dernier permet à l'enfant de décoder ses émotions, de les comprendre, et de les exprimer. Cet ouvrage sera aussi utile aux parents qui pourront ainsi mieux comprendre les émotions de leur enfant à travers la description de leurs manifestations physiques. " suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. Je suis l'emplacement idéal pour raconter votre histoire et pour que vos visiteurs en sachent un peu plus sur vous.

 

Le CD de 14 méditations guidées est un vrai plus

Grandir avec ses émotions

Colère, peur, tristesse, jalousie....Les émotions des enfants, petits ou grands, nous laissent souvent démunis. Si la santé physique est fondamentale, la santé émotionnelle est primordiale pour un bon équilibre.

Cet ouvrage aide parents et enseignants à comprendre les enfants et à adopter la bonne posture. Il montre aux adultes combien leurs états affectifs interfèrent dans leurs relations avec les plus jeunes.

Forte de plusieurs années d'accompagnement de familles, Clarisse Gardet livre des clés pour apprendre à tenir compte des émotions, sans culpabilité, et agir en toute bienveillance.

Elle offre la possibilité aux enfants, par la pratique de la méditation d'exprimer et de mieux connaître leurs émotions.

Ce livre contient  : 

* les connaissances de base sur les émotions et le développement de l'enfant

* des temoignages et des expériences

* des jeux des histoires et des méditations guidées pour rentrer progressivement dans la pratique

 

Comment ne plus batailler avec son enfant.

Les parents ont tendance à interpréter les comportements excessifs ou énervants des enfants comme des manifestations d’opposition, de mauvaise volonté, d’insolence. Certains culpabilisent et cherchent le traumatisme. Et s’il y avait d’autres causes? 

Les découvertes des neurosciences et de la psychologie expérimentale éclairent d’un jour nouveau ces conduites parfois exaspérantes. Cet ouvrage propose des explications scientifiques pour mieux comprendre les petits et des directions nouvelles pour agir concrètement selon leurs âges.

Un livre facile à lire qui permet de faire la différence entre un comportement "normal" et "pathologique"

Mettre les pervers échec et mat

 

Comment les identifier, les neutraliser et sauver leurs victimes.

Qui sont les pervers ?

Quelles sont les méhodes pour établir leur emprise sur leurs victimes ? et surtout, comment s'en sortir face à eux ?

Souvent , on ne s'intéresse qu'au pervers, et sa victime passe pour une créature masochiste. Mais n'y a -t-il  pas erreur sur les personnes ?Dans cet ouvrage, qui déculpabilise les victimes, et les aide à reconstruire une estime de soi mise à mal , Hélène Vecchiali propose :

Une explication de la psychologie du pervers et de sa victime

Des récits et des clés pour connaître les techniques des pervers

Des contre-techniques pour sortir de l'emprise.

J'ai trouvé que ce livre était clair et facile à lire. il montre la différence entre un comportement "normal" et un comportement "pathologique".

Il propose une distinction entre pervers et narcissique, se sont 2 constructions psychiques qui  ne faut pas comfondre, et qui sont aussi destintes du la construction psychique du pervers-narcissique qui n'est pas traité dans ce livre.

 

Un livre qui apporte un éclairage sur ce que vit un enfant côté émotions

Au coeur des émotions de l’enfant

Ce livre d’Isabelle Fillozat, vous trouverez toutes les clés pour comprendre et aider votre enfant à traverser ses tempêtes émotionnelles. Les parents sont souvent démunis devant l’intensité des émotions de leur enfants. Ils cherchent volontiers à calmer, à faire taire les cris, les pleurs. Or l’émotion a un sens, une intention. Elle est guérissante. Ce livre très concret tire ses exemples du quotidien, aide les parents à comprendre la peur, la colère, la joie, la tristesse et le besoin de l’enfant d’exprimer ses sentiments. Tout cela pour mieux accompagner votre enfant vers l’autonomie et vers d’avantage d’apaisement.

Vivre heureux avec son enfant

Voici une livre à lire lorsque l’on est parents. Après sa lecture, vous ne regarderez plus votre enfant de la même manière.Il donne un éclairage nouveau sur l’éducation grâce aux découvertes des neurosciences affectives.

Tout parent est confronté un jour aux manifestations émotionnelles de son enfant et par moment dans la perplexité face à ses émotions.

Comment faire quand votre enfant a des colères répétées ? S’il ne veut pas manger, ni obéir ?

Faut-il le punir ou s’opposer à lui ? Faut-il le laisser pleurer?

Au travers de nombreux exemples tirés de ses consultations, et en s’appuyant sur les recherches en neurosciences affectives, Catherine Gueguen propose dans son livre une nouvelle approche : voir et ressentir le monde par les yeux de l’enfantet Enfin pouvoir se mettre à sa hauteur. En effet, les dernières découvertes sur le développement du cerveau émotionnel nous montrent qu’une relation emphatique et bienveillante permet à l’enfant de déployer toutes ses possibilités affectives et intellectuelles.

 

Dossier sur la Gestalt thérapie dans le journal des psychologues

Le numéro 359 le journal des psychologues consacre un dossier de 45 pages sur la Gestalt-thérapie.

en voici quelques courts extraits : 

 

Le contact... son expérience au cœur de la théorie.

Le contact c’est ce qui se passe entre un être humain et ce qui l’entoure, d’instant en instant. [...] Le contact du point de vue de la personne qui le vit, est avant tout une expérience, expérience tissée d’affects, d’actions et de significations. Expliciter à pour effet alors de « déplier » l’expérience, d’en comprendre la dynamique et d’y repérer les     « raccourcis » qui ont concouru et concourent encore à maintenir des schèmes relationnels inadaptés.

La Gestalt thérapie est ainsi une thérapie de expérientielle en double sens : dans et par expérience, puisque c’est dans l’expérience actuelle du contact avec le thérapeute que se déroule l’enquête d’explication et que cette opération va pousser en retour le client à réajuster son contact avec le thérapeute et les autres...

 

La relation thérapeutique en Gestalt-thérapie

Puisque c’est le contact qui est à la source de toute expérience, c’est en focalisant l’attention du client et du thérapeute sur les modalités du processus de la manière d’entrer en contact que l’un et l’autre auront accès à l’expérience aujourd’hui inadaptée et pourront ouvrir dans le travail thérapeutique la possibilité de nouvelles expériences satisfaisantes pour le client.  

Ex : « Si un client me dit : qu’il se sent soudain anxieux, je ne vais pas considérer que son anxiété lui appartient en propre. Nous allons explorer ensemble comment son anxiété a pu se créer maintenant, qu’est-ce qui, de la relation, a pu la générer, qu’est ce que j’ai pu dire, ne pas dire, faire, ou ne pas faire qui a créé cette anxiété. Si je ne l’ai pas créée, c’est que cette anxiété était en sommeil et a été réactivée dans nos inter-réactions ».

Cette posture implique donc que le thérapeute soit pleinement engagé dans la situation. Il est « l’autre » dans la situation, c’est-à-dire non seulement lui-même, mais tous les         « autres » (les non-moi) avec qui les contacts ont pu être inadaptés dans le développement du client.

 

Corps et émotions : le travail thérapeutique en Gestalt thérapie 

Le client et le thérapeute vivent chacun une expérience (perceptions, sensations corporelles, sentiments, émotions...) à l’occasion de leur séance. Ces expériences sont étroitement liées l’une à l’autre. L’expérience du thérapeute dans la situation engendrée par la séance s’articule continuellement avec celle du client.

En Gestalt-thérapie, c’est d’abord le ressenti immédiat, né de la forme que prend la rencontre, qui éveille et guide le thérapeute. C’est ainsi que ce dernier peut, sous certaines conditions, faire part de ses ressentis à son client dans le but de l’informer de l’impact qu’il peut avoir sur autrui et de la façon d’affecter où pas l’autre...

Dossier : de juillet/août 2018

Pour en savoir plus sur la Gestalt thérapie

Voici un livre de poche qui explique de manière simple ce qu’est la Gestalt thérapie :

La GESTALT, l’art du contact

de Serger Ginger chez Marabout

La Gestalt thérapie pour tous

Un court métrage poétique « c’est quoi la vie...? »

Aldebert - La vie c'est quoi ? . C'est quoi la musique? C'est du son qui se parfume. C'est quoi l'émotion? C'est l'âme qui s'allume. C'est quoi un compliment? Un baiser invisible. Et la nostalgie? Du passé comestible. C'est quoi l'insouciance? C'est du temps que l'on sème. C'est quoi le bon temps? C'est ta main dans la mienne. C'est quoi l'enthousiasme? C'est des rêves qui militent. Et la bienveillance? Des anges qui s'invitent. Et c'est quoi l'espoir? Du bonheur qui attend. Et un arc-en-ciel? Un monument au vivant. C'est quoi grandir? C'est fabriquer des premières fois. Et c'est quoi l'enfance? De la tendresse en pyjama. Mais dis, papa, La vie c'est quoi? Petite, tu vois, La vie, c'est un peu de tout ça, mais surtout c'est toi. C'est toi. C'est quoi le remord? C'est un fantôme qui flâne. Et la routine? Les envies qui se fânent. C'est quoi l'essentiel? C'est de toujours y croire. Et un souvenir? Un dessin sur la mémoire. C'est quoi un sourire? C'est du vent dans les voiles.

 

Les  questions d’une petite fille, les réponses d’un papa, le tout en chanson dans un film d’animation. A partager avec ceux que l’on aime.

 

Voilà le lien :

https://www.facebook.com/EssencialMenteoficial/posts/1029879287180434/

 

Émotions : enquête et mode d’emploi

Saynètes sous forme de BD qui explique aussi bien aux adultes qu'aux enfants ce que sont les émotions, et ce qui se passe lorsqu'elles nous agissent.

L' auteure nous donne aussi des pistes pour mieux les gérer.

A lire et à mettre entre toutes les mains.

 

L' auteure : Art-mella est une jeune femme qui aime chercher les réponses aux questions qu'elle se pose.

Pendant quelques années, Art-mella est allée à la rencontre des spécialistes des émotions, s'est documentée, a lu et a participé à des nombreux stages.

Elle nous partage ce qu'elle a appris au cours de cette longue et passionnante enquête.

Au cours de l'écriture, Art-mella s'est rendu compte qu'un seul tome ne serait pas souffissant à donner l'ensemble des clés.

Dans ce 1er tome vous avez déjà ces premières planches, de quoi mener votre propre enquête intérieure.

Bon voyage ! 

Émotions : enquête et mode d’emploi tome 2

J’ai vraiment aimé le 1er tome, plein de bon sens et de sagesse. J’avais donc hâte de lire la suite. J’ai donc acheté le tome 2, que je vous présente là.

Après avoir enquêté sur la nature de nos émotions dans le tome 1, Art- Mella nous propose dans le tome 2, de visiter notre jardin intérieur et de remonter à la source de nos émotions, nos besoins.

Comme dans bien des voyages, cheminer nous permet de découvrir, dans le paysage, des richesses que nous ne soupçonnions pas au départ. 

A la suite des émotions : les besoins

Guérir le traumatisme

Peter Levine montre dans cet ouvrage comment retrouver le processus naturel qui nous permet de nous recontruire après un traumatisme. Il n'y a pas de mots. Notre corps aussi a besoin de se manifester pour surmonter le trauma et nous aider à revivre normalement.

Avec clarté et de nombreux exemples, ainsi que des exercices, son ouvrage fait découvrir qu'il faut écouter les sensations de notre corps, "reveiller le tigre" pour guérir car : si vous ne pouvez fuir ni combattre, vous gelez votre vie psychique. Mais si on vous aide à agir physiquement ou mentalement, vous pouvez échapper au traumatisme".

Peter A. Levine est docteur en sciences médicales et biologiques et docteur en psychologie. Il a étudié le stress et le traumatisme pendant des années... 

Se libérer du passé pour exister soi-même

 

Qui n'a pas vécu, un jour ou l'autre la morsure de l'abandon ?

Qui n'a pas cru en mourir? Qui n'en éprouve pas, parfois, la sourde angoisse ?

Cet ouvrage permet de comprendre le sentiment d'abandon, de son origine dans l'enfance aux divers troubles qu'il engendre à l'âge adulte. Il offre des pistes pour aider chacun à mieux vivre.

Saverio Tomasella est un psychanalyste et docteur en sciences humaines, auteur de plusieurs ouvrages.  

Jeu de société pour tous - exprimer ses émotions

Il n'est pas toujours facile de parler de ses émotions, et de savoir ce que l'autre éprouve. Alors pourquoi pas le faire par l'intermédiaire d'un jeu ?

FEELINGS

Les émotions sont difficilement contestables : nul ne peut nous les enlever ou les critiquer. Nommer ses ressentis, se confronter aux émotions des autres, c'est dépasser les réactions premières, mieux comprendre certains comportements et mécanismes.

Feeling invite à la rencontre de soi et des autres, à l'écoute de nos différences et de nos ressemblances et à la prise en compte de l'autre comme personne unique.

La rencontre avec l'autre est possible parce que le jeu favorise une expression décomplexée de nos émotions. Parce que cette expression est partagée et qu'elle nous oblige à mieux (re)connaître l'autre.

3 thèmes :

En famille : pour jouer autour de la vie familiale (dès 8 ans)

Entre amis : pour échanger sur des thèmes de société (dès 12 ans)

A l'école pour des thèmes liés à la vie en groupe et à l'école (dès 8 ans) 

Pour être soi-même

La dépendance affective est un piège redoutable. Elle empêche d'accéder au bonheur car celles et ceux qui en souffrent se sentent impuissants face à la vie...[...]La fin de la dépendance affective marquera le début d'une nouvelle vie, dans laquelle vous serez heureux avec vous-même, sans vous soucier du regard des autres.

Sylvie Tenenbaum est psychothérapeute depuis 25 ans

Roman

Un bon thriller psychanalytique

Psychanalyste reconnu, Ernest Lash est en  proie à un doute.: en se montrant plus proche de ses patients ne parviendrait-il pas à de meilleurs résultats? Quand Carol Leftman entre dans son cabinet, il met en pratique sa nouvelle théorie. Mauvaise pioche : Carol, convaincue que son mari l'a quitée sur les conseils dudit psychanalyste a décidé de le piéger...

Irvin D. Yalom est professeur à Stanford et psychiatre. Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages et romans.